image

Notre mission

Le Créca est un centre d’éducation populaire autonome qui a pour mission de développer des ressources éducatives répondant aux besoins de la population adulte et particulièrement des personnes socialement et économiquement défavorisées, des analphabètes fonctionnels, des immigrants et
des allophones.

Ministère de l'Immigration de la Diversité et de l'Inclusion 514 864-9191

Menu accueil qui sommes-nous j'apprends nous joindre Nous joindre accueil services j'apprends nous joindre accueil qui sommes-nous j'apprends nous joindre accueil qui sommes-nous j'apprends nous joindre Nous joindre
  Nous sommes aussi présents sur Facebook. Visitez notre page et cliquez sur J'aime!
   

   

   

Sur Télé-Québec, notre télévision

Chaleureusement accueilli par le public et la critique, Bagages s’avère une œuvre essentielle alors que les questions d’immigration sont au cœur de l’actualité. Lauréat cette année du Prix du public (longs métrages canadiens) au Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), du Prix Télébec, remis au meilleur court ou moyen métrage, au Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) et du Prix du jury des détenues aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), Bagages prend place dans la classe d’art dramatique de la professeure Mélissa Lefebvre. À travers une pièce de théâtre, des adolescents provenant des quatre coins du monde nous racontent leur histoire, leur résilience… et arrivent à trouver et à prendre leur place dans leur nouvelle réalité.

   

Franciser quand il faut d’abord alphabétiser

Les multiples défis des immigrants et de leurs enseignants

Article du Devoir du 12 décembre 2017

 

   

La francisation des immigrants un impératif!

L’un des problèmes à l’heure actuelle est que la francisation des nouveaux arrivants est en grande partie un échec, comme l’a démontré la semaine dernière le rapport 2017-2018 de la vérificatrice générale du Québec, Guylaine Leclerc.

Son constat est dévastateur : seulement le tiers des personnes immigrantes admises au Québec (de 2010 à 2013) qui ne connaissaient pas le français ont participé à des cours de francisation.

   

Carnet de voyage à quatre mains

Depuis 12 semaines, quatre apprenants en alphabétisation accompagnés d’un bénévole chacun participent au Programme Montréal Interculturel : Carnet de voyage à quatre mains.

L’apprenant et son bénévole visitent des lieux dans Montréal et rapportent dans un carnet leurs impressions. À ce jour, les participants ont eu l’occasion d’aller au marché Jean-Talon, de découvrir le chalet d’accueil du parcours Gouin et la somptueuse Église de la Visitation.

Les objectifs du projet sont, entre autres, de découvrir certains sites de Montréal, de favoriser un rapprochement interculturel et, bien sûr, de mettre à profit leurs apprentissages en rédigeant des textes expressifs en français. Le voyage se terminera à la fin de la session.

.

L’expérience n’est pas toujours facile, mais l’aventure est fabuleuse

 

   

Découvrez les deux premières éditions du Petit Journal en cliquant sur l'image ci-haut pour découvrir notre nouvel outil de communication.

 

   

Célébration des étudiants de la dernière cohorte en alpha-francisation du Créca avec les professeurs Pierre et Louise et les intervenants du Créca, Brigitte et Hnia.

 

   

L’alphabétisation populaire, c’est quoi ça ?

L’alphabétisation populaire s’adresse à des apprenants adultes qui parlent le français, mais qui ne maîtrisent pas, de façons suffisantes, la lecture et l’écriture.

Qu’est-ce qui différencie l’alphabétisation populaire du Créca de celle des commissions scolaires ?

La principale différence, c’est qu’elle n’est soumise à aucun un programme scolaire, elle peut donc s’ajuster au besoin de l’apprenant ; elle n’est pas régie par un emploi du temps contraignant, elle n’a donc pas besoin de bousculer l’apprenant, elle peut respecter son rythme, elle a tout le loisir de s’attarder sur une notion incomprise. Ce n’est pas tout, ses groupes sont petits, l’enseignement est très souvent individualisé grâce à l’apport de bénévoles dévoués.

Elle développe l’esprit critique, elle invite ses apprenants à participer aux décisions, à faire entendre leur voix. Elle est accueillante, inclusive et bienveillante.

En alphabétisation populaire, il n’y a pas un groupe, mais une famille ; il n’y a pas une classe, mais un milieu de vie ; il n’y a pas un professeur, mais une personne qui partage un savoir d’égale à égale.

Du 3 au 7 avril, c’est la Semaine de l’alphabétisation populaire. Passez nous voir au Créca (10 770, rue Chambord), le seul organisme à offrir de l’alphabétisation populaire dans le quartier Ahuntsic.

Line St-Germain Animatrice en alphabétisation au Créca

   

 

Regardez les vidéos de la série "Corde sensible" de Marie-Ève Tremblay dont ceux-ci sur l'analphabétisme.

entrevue avec des apprenants du Créca

_______________________________________________________________

accueil qui sommes-nous j'apprends nous joindre